Mobilisation

RETRAITES
la mobilisation doit se poursuivre.
Le projet n’est que reporté, et la crise actuelle le remettra plus encore en question
Ne perdez pas le contact
Inscrivez vous sur la News-letter du Snam-Cgt

COVID19
Retrouvez les informations et les déclarations confédérales sur le site de l’union départementale Cgt de Paris
et de la fédération Cgt spectacle

Retraites
De graves conséquences sont à prévoir pour nos métiers, salarié.e.s intermittent.e.s, fonction publique territoriale, ensembles permanents, régime des auteurs…
e décryptage de la CGT Spectacle. ICI

La crise sanitaire que nous traversons nous rappel combien la garantie d’une protection sociale est plus précieuse qu’un simple emploi – et que sans un emploi qui puisse permettre cette garantie par la cotisation sociale le contrat social est menacé de rupture.


Enseignement artistique
La déconcentration des services du ministère de la culture est préoccupante. Elle concerne de nombreux pans de son activité, dont le suivi de l’enseignement artistique spécialisé est préoccupante. Il est question de laisser le classement des établissements aux DRACs qui sont moins indépendantes que la  » centrale  » vis à vis des collectivités territoriales, il est aussi question de supprimer les inspecteurs au niveau national. Que dire des projets de différenciation et d’expérimentation qui seront laissés au libre choix des préfets et des collectivités territoriales ?

  • La réforme du classement des établissements : celle-ci est parallèle à la déconcentration. Elle représente un autre risque de rupture d’égalité.
  • Le recrutement d’artistes sous statut d’auto-entrepreneur en substitution de personnels statutaires au sein de conservatoires municipaux se fait sans que les préfectures ne s’y opposent pas au motif de la légalité.
  • Les statuts disparates des artistes engagés pour des missions d’EAC (Education Artistique et Culturelle) et l’absence totale de modèle social – aussi bien en terme de structure porteuse de projet que de de statut salarial – pour une activité qui, nous dit-on, doit concerner 12 millions d’élèves scolarisés en France. Le statut des musiciens intervenants tel que prévu par le cadre d’emploi de la fonction publique territoriale devenant au fil du temps une norme de moins en moins courante. Même si la mobilisation interprofessionnelle sur les retraites a rendu les choses un peu compliquées et la crise sanitaire met de coté les mobilisations qui se préparaient dans les conservatoires. A suivre sur les réseaux sociaux de la Cgt

    Le Snam et ses syndicats s’efforcent de garder le contact et d’informer.
    Inscrivez vous sur la News-letter du Snam-Cgt